Ph. Asset / CIFOG / Adocom-RPTypique du Sud-ouest, le Magret de canard fait partie des plats préférés des Français*. Avec ses allures de viande rouge, il a la particularité de présenter toutes les qualités de la volaille. Sur les tables de fêtes, cette viande unique en son genre réunit tous les atouts pour partager de savoureux instants en famille ou entre amis !

Mets emblématique de la gastronomie française issu des canards à Foie Gras, il se prête à toutes les cuissons et créations culinaires, des plus classiques aux plus audacieuses. Les amateurs de viande l’apprécieront aussi bien fumé qu’en carpaccio, rôti, cuit à leur convenance. Chacun peut en effet le savourer comme il l’aime : rosé ou saignant, à point ou bien cuit, simplement grillé, accompagné ou non d’une sauce…

Le Magret de canard est un mets original, délicieux, et peu calorique, avec seulement 190 Kcal en moyenne pour 100 g (sans la peau). Avec son gout inimitable, ce mets authentique a tout pour ravir les convives !

Le Magret de canard: une viande de fêtes pas comme les autres !

Le Magret de canard, ce n’est pas n’importe quelle viande. Il est obligatoirement issu des canards à Foie Gras, au même titre que les savoureux confits… Il possède des caractéristiques uniques qui le rendent incontournable au moment des fêtes de fin d’année !

Sa dénomination a été définie précisément par le décret 86-226 du 18 février 1986, puis intégrée dans le règlement européen CE 2891/93 du 21 octobre 1993 portant sur les normes de commercialisation de volailles. Ainsi, la dénomination « Magret » ou « Maigret » est réservée aux muscles de la masse pectorale constituant le filet, prélevés sur un canard ou une oie engraissée en vue de la production de Foie Gras. Le Magret de canard ne comprend pas le muscle de l’aiguillette et doit être proposé avec peau et graisse. La dénomination « Magret » ou « Maigret » doit être complétée par le nom de l’espèce animale dont le produit est issu », soit de canard, soit d’oie. Sur l’étiquette doivent obligatoirement figurer : le poids, la date d’emballage, la date limite de consommation et une estampille sanitaire.

 

Ph. Asset / CIFOG / Adocom-RPLe Magret de canard : de la volaille aux allures de viande rouge

Le Magret de canard présente de nombreux avantages pour le consommateur, car tout en ayant l’aspect d’une viande rouge, il possède les qualités recherchées de la volaille. Pour 100 g de Magret de canard, il a : 25 g de protéines, 10 g de lipides et 0 glucides.
En clair, le Magret de canard est donc riche en protéines et riche en graisses mono-insaturées, sans sucre, très pauvre en sel… Le Magret de canard est source de phosphore, de fer, de vitamines B1, B2, B6, et B12.

Le Magret de canard : une viande maigre

Pour les gourmets soucieux de leur ligne, le Magret de canard cru est une viande idéale, maigre, savoureuse et peu calorique : 190 Kcal pour 100 g (sans peau).
Pour les gourmands, le gras du Magret de canard est synonyme d’une richesse et d’une finesse de goût qui apporte en plus des acides gras de qualité mono-insaturés et poly-insaturés dont on sait maintenant qu’ils sont bons pour la santé.

Histoire de l’envolée du Magret de canard

Tout débute dans les années 60, lorsque le chef André Daguin propose à sa carte une viande rouge quasiment uniquement consommée dans le Sud-Ouest : normal puisque seuls des canards et des oies ayant donné leur Foie Gras offrent cette viande maigre…
Une viande que découvre l’écrivain journaliste Bob Daley, grand auteur de romans à succès et fin gourmet lorsqu’il passe par le restaurant d’André Daguin, à Auch. De retour à New York, il écrit un article dithyrambique dans le New York Times, précisant : « J’ai découvert une nouvelle viande : le Magret ! ».
C’était en 1970, et depuis nous connaissons le succès que rencontre auprès des consommateurs du monde entier le Magret de canard, cette viande savoureuse et goûteuse, si typiquement française. Découvrez un entretien entre André Daguin et Jean-Claude Narcy sur l’extraordinaire histoire de l’origine de la renommée du magret.





Au menu des fêtes de fin d’année :

Le Magret de canard en fête : 5 recettes à découvrir

Le Magret de canard en pastilla de Noël
Le rôti 2 Magrets au Foie Gras, clémentines et marrons poêlés
Le Magret de canard façon Rossini
Le Magret poêlé, fleur de sel et poivres en grains
Le Magret et le Foie Gras font leur chaud !

Le bonus : 5 recettes de grands chefs





* Étude Opinionway pour l’Agence de voyage Expedia.fr – Octobre 2016